Médicaments : enfin un site internet officiel

  • A
  • A
Médicaments : enfin un site internet officiel
@ FRANCOIS DESTOC/MAX PPP
Partagez sur :

ZOOM - Le ministère de la Santé lance une adresse pour bien utiliser ses médicaments, en connaître la composition, les prix, etc.

La e-santé commence par une information claire sur les 11.000 médicaments vendus en France. Le ministère de la Santé lance donc mardi www.medicament.gouv.fr, une base de données publique sur les médicaments, accessible librement et gratuitement. De quoi mettre le Vidal des médecins à la retraite.

Un site pour tous. Destinée à être une base de "données administratives et scientifiques sur les traitements ainsi que sur le bon usage des produits de santé", selon le décret publié dimanche au Journal Officiel, elle a pour but de "servir de référence pour l'information des professionnels de santé, des usagers et des administrations compétentes en matière de produits de santé".

Qui le chapote ? Le site est mis en oeuvre par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), en liaison avec la Haute Autorité de santé (HAS) et l'Union des caisses d'assurance maladie, sous l'égide du ministère chargé de la santé.

Son but. La base de données a été créée pour fournir des données sur la composition qualitative et quantitative en substances actives des médicaments, les différentes présentations commercialisées, les conditions de prescription et de délivrance, les indications thérapeutiques et des informations de sécurité sanitaire. D’autres informations sont disponibles sur le site comme le prix de vente au public, le taux de remboursement des différentes spécialités mais aussi la date de suspension, de retrait ou d'arrêt de commercialisation des différents produits (dans une limite de deux ans), etc.

Interactivité. Le site offre la possibilité aux particuliers de contacter les autorités compétentes afin de reporter tout effet indésirable suspecté d’être dû au médicament, comme le prévoit la loi. Une manière d'améliorer de manière interactive la pharmaco-vigilance.