Manifestations contre la loi Travail : et maintenant, quelles suites ?

  • A
  • A
Manifestations contre la loi Travail : et maintenant, quelles suites ?
@ AFP
Partagez sur :

De nouvelles actions sont prévues le 26 mai et le 14 juin. Un référendum va également être organisé.

Les syndicats opposés à la loi Travail restent mobilisés contre le texte. Après deux journées d'action cette semaine, ils ont programmé deux nouvelles dates : le 26 mai et le 14 juin. Ils veulent mettre la pression pour obtenir le retrait du texte et à l'heure où la mobilisation montre quelques signes d'essoufflement, ils espèrent relancer le mouvement et mobiliser encore d'avantage de secteurs

Des perturbations pour l’Euro de football ? Pour la huitième journée d'action contre la loi travail, jeudi prochain, de nouveaux secteurs vont entrer dans la danse : celui de la construction ou encore de l'industrie de la défense. Et puis jeudi, ce sera aussi une nouvelle journée de grève à la SNCF… Le deuxième temps fort prévu par les organisations syndicales, c'est une grande mobilisation le 14 juin du secteur public et privé.

Pourquoi cette date ? Parce que c'est le jour où la loi travail passe au Sénat. Mais on sera aussi en plein Euro de football. Une manifestation nationale est prévue à Paris et les syndicats veulent jouer l'épreuve de force. Entre ces deux dates, il y aura localement des actions, des distributions de tracts, des arrêts de travail.

La fermeté de François Hollande. Et puis, un référendum citoyen sur la loi Travail - une proposition des organisations de jeunesse  - va être organisé tout au long du mois de juin  dans les universités, les lycées, les entreprises, ou encore les administrations afin de montrer l'opposition au projet de loi.

Les syndicats demandent aussi à être reçus par François Hollande. Ils ont écrit une lettre au président de la République, qui se montrait cette semaine inflexible sur Europe 1. "Je ne céderai pas", a-t-il assuré. Les syndicats eux comptent bien encore obtenir le retrait du texte.