Manifestation commune des salariés de Goodyear et de "Conti"

  • A
  • A
Manifestation commune des salariés de Goodyear et de "Conti"
Partagez sur :

Entre 1.000 et 1.500 salariés Goodyear Dunlop d'Amiens-Nord et Continental de Clairoix, dans l’Oise ont manifesté ensemble mardi à Amiens pour dénoncer la prochaine fermeture de leurs usines.

Réunis devant leur usine d'Amiens-Nord, les salariés de Goodyear-Dunlop ont enflammé des palettes et des pneus vers 05H00 mardi. La grève et le blocage du site doivent durer 24 heures pour protester contre le licenciement de 820 des 1.400 employés du site.

Les salariés de Goodyear ont été rejoints dans la matinée par environ 400 salariés de l'usine Continental de Clairoix (1.120 emplois), située à environ 100 km, dont l'équipementier allemand a annoncé la fermeture d'ici 2010.

Le cortège a défilé mardi dans les rues d'Amiens. Lionel Gougelot l'a suivi :


Les délégués CGT des deux sites, Mickaël Wamen (Goodyear Dunlop) et Xavier Mathieu (Continental) ont exprimé le "ras-le-bol" des salariés du pneu et appelé au "combat commun contre la dictature patronale". "Vous avez la référence de Continental, à vous de faire mieux que nous", a lancé Xavier Mathieu, en allusion aux 50.000 euros d'indemnités obtenus par les "Conti".

Mickaël Wamen, responsable CGT, compte bien faire plier Goodyear, comme il l'a expliqué au micro de Lionel Gougelot :



Après deux mois et demi de lutte, les syndicats de Continental ont obtenu vendredi, lors d'une réunion tripartite, le versement d'une prime extra-légale de départ de 50.000 euros nets à chacun des 1.120 salariés du site. Accepté par les salariés réunis en assemblée générale, cet accord doit toutefois encore définitivement signé avec la direction.