Macron rejette les "contre-vérités sur ce que fait l'Etat" chez Renault

  • A
  • A
Macron rejette les "contre-vérités sur ce que fait l'Etat" chez Renault
@ AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie a voulu mettre les choses au point avant le début d'un Conseil d'administration extraordinaire du constructeur automobile consacré aux tensions avec le gouvernement.

Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron a dit vendredi rejeter les "contre-vérités sur ce que fait l’État chez Renault", avant le début d'un Conseil d'administration extraordinaire du constructeur automobile consacré aux tensions avec le gouvernement.

"On doit d'abord la vérité à nos concitoyens (et) aux salariés de l'entreprise: l’État est à leurs côtés pour soutenir la stratégie du groupe, et je ne laisserai jamais mettre l’État en fragilité, jamais considérer l’État comme un actionnaire au rabais, ou jamais laisser dire des contre-vérités sur ce que fait l’État", a affirmé Emmanuel Macron lors d'un déplacement à Rennes, en Ille-et-Vilaine.