Lutte contre le chômage : deux idées, deux écoles

  • A
  • A
Lutte contre le chômage : deux idées, deux écoles
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Véronique Descacq, CFDT et Charles Beigbeder, chef d’entreprise proposent leur plan anti-chômage.

Quelle solution pour vaincre le chômage ? La question a été posée, vendredi matin, à Véronique Descacq, secrétaire générale adjointe de la CFDT et Charles Beigbeder, chef d’entreprise, fondateur de Poweo, secrétaire national UMP, tous deux invités d'Europe 1.

Pour Véronique Descacq, la solution se trouve dans une meilleure adéquation entre offres et demandeurs. "Aujourd'hui en France, il y a 500.000 offres d'emplois qui ne sont pas pourvues", a-t-elle souligné. "Il faut mettre les demandeurs d'emplois en face de ces offres", a-t-elle proposé. Pour cela, il faut travailler avec "tous les acteurs et faire bouger la tuyauterie de l'accès à la formation professionnelle, afin de faire coller la qualification des salariés aux offres d'emplois sur le territoire", assure la syndicaliste.



>> Retrouvez la matinale spéciale "emploi" d'Europe 1, ici.

Pour Charles Beigbeder, la solution n'est pas la même. Il faut, selon lui, "introduire de la dégressivité dans les allocations chômage pour inciter les demandeurs d'emplois à retourner sur le marché du travail". Les allocations devraient diminuer à partir de six mois de chômage, estime le chef d'entreprise. Un délai très court, admet Charles Beigbeder, "mais lorsque l'on perd son emploi, il faut se mobiliser très vite, car plus on attend, plus le risque est grand d'être déconnecté du marché du travail", estime-t-il.