Lutte contre le blanchiment : sanction de 10 millions d'euros contre BNP Paribas

  • A
  • A
Lutte contre le blanchiment : sanction de 10 millions d'euros contre BNP Paribas
BNP Paribas n'a pas mis assez de moyens humains et matériels dans sa lutte contre le blanchiment, selon l'ACPR.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

La banque BNP Paribas a été sanctionnée d'une amende de 10 millions d'euros pour des manquements dans sa lutte contre le blanchiment d'argent.

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), qui contrôle les secteurs de la banque et de l'assurance, a infligé à BNP Paribas un blâme et une sanction de 10 millions d'euros pour des manquements dans sa lutte contre le blanchiment, a-t-elle indiqué vendredi.

Peu de moyens humains et matériels. Ces sanctions "répriment plusieurs insuffisances importantes, constatées lors d'un contrôle réalisé en 2015", explique l'ACPR dans un communiqué, relevant d'une part "la faiblesse persistante des moyens humains consacrés au traitement (...) des déclarations de soupçon", et "la faible efficacité (...) des outils de détection des opérations atypiques".

BNP Paribas dispose d’un délai de deux mois pour former un recours contre cette décision, précise l'ACPR.