Loyers : ça baisse un peu, beaucoup...

  • A
  • A
Loyers : ça baisse un peu, beaucoup...
Le prix de loyers dans l'immobilier ont fléchi en moyenne de 0,1% début 2012.
Partagez sur :

Dans certaines régions, le prix des locations a baissé de plus de 5% entre 2011 et 2012.

La crise commence à se faire sentir sur les loyers dans l'immobilier privé en France. Leurs montants ont en effet fléchi en moyenne de 0,1% début 2012 et pourraient stagner sur l'ensemble de l'année comme en 2009, selon une étude de l'observatoire Clameur publiée mardi. Mais les baisses sont plus ou moins marquées suivant les régions. Europe1.fr fait le point.

Les régions où les loyers ont le plus baissé.  La palme de la baisse la plus importante revient à la Haute-Normandie, qui a vu ses loyers fondre de 5,2% entre début 2011 et début 2012. Juste derrière, le Limousin (-5,1%) et la Basse-Normandie (5%). La baisse est également significative en Aquitaine, en Bourgogne et en Lorraine, avec des baisses de loyers comprises entre 3,2 et 1,8%.

Pour expliquer ces baisses, les spécialistes mettent en avant l’allongement des délais de location qui poussent les propriétaires à baisser leur prix. La faible hausse des salaires ces dernières années, conjuguées à la hausse des loyers, incitent aussi les locataires à la prudence.

Les prix au vert à Saint-Etienne

L’agglomération stéphanoise, avec un prix de location moyen de 8 euros par m2 affichent les loyers les plus faibles des villes de plus de 60.000 habitants. Au classement des baisses les plus importantes, c’est la ville de Rueil-Malmaison qui prend la première position, avec une inflexion des prix de 5,3%.

Les régions où les loyers ont augmenté. Ce sont les Dom-Tom qui ont connu l’inflation la plus importante du montant des loyers. En Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion, ils ont en moyenne augmenté de 2,5% entre début 2011 et début 2012. L’évolution est presque identique dans le Nord-Pas-de-Calais, avec une hausse de 2,4%. Viennent ensuite la Bretagne, l’Auvergne, la région Paca, le Centre et l’Ile-de-France avec des hausses comprises entre 0,5 et 1,2%.  

Neuilly en haut de l’affiche

Concernant les agglomérations, c’est sans surprise Neuilly-sur-Seine qui est la ville où les loyers sont les plus élevés, avec un prix moyen de 23 euros par m2. De son côté, la ville de Niort, dans les Deux-Sèvres, est celle qui enregistre la plus forte hausse avec une augmentation de 9%.

Les régions où l’évolution est faible. La Picardie est la seule région où les loyers n’ont pas bougé d’un centime. L’évolution est également faible en Franche-Comté et en Languedoc-Roussillon, avec une baisse de 0,1%, ainsi qu’en Rhône-Alpes où les loyers ont, en revanche, augmenté de 0,1%.