Un accord est intervenu jeudi en fin de journée au Dépôt pétrolier de Lorient (DPL), filiale du groupe Total, où le blocage mis en place le matin même par les salariés du site a été levé, a-t-on appris de source syndicale. Les grévistes réclamaient le respect d'engagements financiers et sociaux pris par la direction dans le cadre de la filialisation du site, en janvier 2012. Ces engagements portaient notamment sur des primes d'astreinte, des indemnités kilométriques et des tickets restaurants.

Un pétrolier avec 8.100 T de carburant est attendu dès vendredi matin au dépôt DPL situé au port de Lorient et qui exploite normalement de 4 à 5.000 m3 de carburant par jour et par lequel transite 925.000T par an, selon la même source. Total reste actionnaire à 49% des activités de DPL aux côtés des groupes Bolloré, Picoty et Scaped (Intermarché). Le site emploie 15 personnes.