Loi Scellier : 60 communes trop risquées pour investir

  • A
  • A
Loi Scellier : 60 communes trop risquées pour investir
Partagez sur :

C’est la conclusion d’une étude du Crédit foncier de France qui pointe du doigt Clermont-Ferrand, Limoges, Poitiers ou encore Dijon.

Des villes où les constructions sont trop nombreuses par rapport à la demande, des appartements qui ne se louent pas et un loyer qui doit être revu à la baisse : c’est le scénario catastrophe pour les investisseurs qui ont choisi le dispositif "loi Scellier". Une étude du Crédit foncier de France, publiée début juillet, liste ainsi une soixantaine de villes où les investissements locatifs présentent des risques.

Le dispositif "loi Scellier" a pour but d'encourager les investissements locatifs, en permettant de défiscaliser une partie du montant de l'achat immobilier. Mais quand l’appartement acheté ne parvient pas à être loué au prix prévu, tout le montage financier s’écroule et l’investisseur ne rentre pas dans ses frais.

Le Crédit Foncier a ainsi dressé une carte des villes risquéesoù le besoin locatif est inexistant ou insuffisant. Parmi ces localités à éviter : Clermont-Ferrand, Angoulême, Besançon, Limoges, Poitiers ou encore Dijon. La Bretagne, la Côte d’Azur ou l’Ile-de-France restent au contraire des valeurs sûres.

Les conseils du Crédit Foncier pour ne pas faire un mauvais investissement : ne pas s’engager avant d’être allé voir sur place le bien immobilier et prendre en compte son emplacement, le prix de vente et le loyer espéré.