Loi Macron : FO a saisi l'Organisation internationale du travail (OIT)

  • A
  • A
Loi Macron : FO a saisi l'Organisation internationale du travail (OIT)
Jean-Claude Mailly, patron de FO@ JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :

Force ouvrière estime notamment que le travail du dimanche peut "détruire les liens familiaux". 

Force ouvrière (FO) est déterminé à aller jusqu'au bout dans sa lutte contre la loi Macron. Selon Le Figaro, le syndicat a saisi l'Organisation internationale du travail (OIT), une organisation composée de patrons, de syndicats et de membres de gouvernements du monde entier.

Le droit au travail dominical. La loi Macron, et notamment l'élargissement du travail du dimanche, mépriserait l'une des conventions de l'OIT. Cette convention 106 instaure le principe d'un droit à un repos hebdomadaire "le jour de la semaine reconnu comme jour de repos par la tradition ou les usages du pays". Or, selon FO, dans la loi Macron, le principe du repos dominical a été "vidé de son sens" et cela risque d'entraîner une "destruction des liens familiaux".

L'OIT avait eu la peau du CNE. Les recommandations de l'OIT ne contraignent pas l'Etat français. Mais elles ont une forte portée symbolique. Comme le rappelle le quotidien, l'OIT, en le jugeant non conforme à ses conventions, avait contribué, en 2007, à l'abandon du contrat nouvelle embauche (CNE), qui permettait de se séparer facilement d'un salarié lors des deux premières années du contrat.