Le taux du livret A maintenu à 0,75% début août

  • A
  • A
Le taux du livret A maintenu à 0,75% début août
La Banque de France préconisait de maintenir le taux de rémunération du livret A.@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Le ministère de l'Économie a annoncé jeudi que le taux de rémunération du Livret A restera à 0,75% au 1er août prochain.

Le taux du Livret A va rester à 0,75%, le gouvernement ayant accepté une proposition de la Banque de France de le maintenir à ce niveau lors de sa prochaine révision le 1er août, a annoncé Bercy jeudi. Cette décision "maintient l'attractivité de ce placement" et "bénéficie également au secteur du logement social, contribuant ainsi à l'effort de construction et de rénovation du parc social qui constitue une priorité du gouvernement", a assuré le ministère de l'Économie et des Finances dans un communiqué.

Une nouvelle formule. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, avait proposé plus tôt dans la journée jeudi de maintenir le taux du Livret A à 0,75% lors de sa prochaine révision le 1er août. "Dans une optique de stabilité", François Villeroy de Galhau a choisi de ne pas suivre la formule de calcul du taux théorique, qui aurait dû aboutir à un relèvement du taux à 1%, précise la Banque de France dans un communiqué.

La Banque de France avait annoncé à l'été 2016 une modification des règles de calcul utilisées pour déterminer cette rémunération. La nouvelle formule se fonde comme par le passé sur l'évolution de l'inflation hors tabac et des taux sur le marché monétaire, mais prend désormais en compte des données lissées sur six mois afin de limiter les effets de volatilité. Or, sur les six premiers mois de l'année, la moyenne de l'inflation hors tabac en glissement annuel est ressorti à 1,05%, un résultat de nature à justifier théoriquement un relèvement du taux du livret A.

Une inflation malgré tout modérée. Pour autant, le gouverneur de la Banque de France peut proposer au ministre de l'Économie et des Finances un autre taux que celui qui résulte de la seule application de la formule, rappelle la banque dans son communiqué. "L'inflation a diminué en fin de semestre et reste aujourd'hui modérée, à 0,70% à fin juin, du fait notamment d'un retour d'une tendance à la baisse des prix de l'énergie", explique l'institution monétaire française pour justifier sa décision. Il est devenu fréquent de voir la formule de calcul ne pas être strictement appliquée. Depuis la création de ce produit d'épargne en 1818, sa rémunération n'a jamais été inférieure à 0,75%.