Licenciées à cause de bons d'achat

  • A
  • A
Licenciées à cause de bons d'achat
@ MAXPPP
Partagez sur :

Cinq employées d'un magasin Tati sont accusées d'avoir donné à des proches des bons d'achat.

Elles ont distribué des tracts toute la journée de vendredi devant leur magasin Tati de Noyelles-Godault, dans le Pas-de-Calais, pour dénoncer leur renvoi. Cinq employées sont sous le coup d'une procédure de licenciement pour avoir donné à des proches des bons d'achat nominatifs de 50 euros. Un version contestée par la direction.

Une adjointe de direction, ainsi que deux vendeuses et deux caissières affirment avoir donné leurs bons d'achat, valable au mois de décembre, à des proches. Mais pour l'enseigne, deux d'entre elles auraient détourné de l'argent, "avec la complicité de deux caissières, en prélevant dans la caisse l'argent représentant la valeur de leur propre bon d'achat".

"Elles avouent avoir détourné ces bons d'achat pour prendre de l'argent en liquide dans la caisse. Les filles ont bien pris de l'argent et c'est pour cela qu'elles ont été licenciées", martèle Mohammed ElBaghdati, responsable nord de Tati, sur Europe 1. Selon lui, la version donnée par les employées licenciées n'a pas été évoquée durant l'entretien préalable au licenciement.

Les cinq employées campent sur leur position. Elles ont l'intention de poursuivre la chaîne d'habillement devant les prud'hommes.

http://maps.google.fr/maps?hl=fr&client=firefox-a&q=Noyelles-Godault&ie=UTF8&hq=&hnear=Noyelles-Godault,+Pas-de-Calais,+Nord-Pas-de-Calais&gl=fr&ll=50.41705,2.993431&spn=0.157291,0.308647&z=12