La banque britannique Royal Bank of Scotland, contrôlée par l'Etat, a annoncé mercredi qu'elle allait payer plus de 600 millions de dollars d'amendes aux autorités britanniques et américaines pour avoir manipulé le taux interbancaire Libor, central dans le monde de la finance.

Dans le détail, la banque a été condamnée à une amende de 87,5 millions de livres (soit environ 137 millions de dollars) par la FSA britannique, de 325 millions de dollars par la CFTC américaine et de 150 millions par le département américain de la justice. RBS a en outre annoncé la démission du patron de sa branche banque d'investissement, John Hourican.