L'exécutif annonce lundi de nouvelles mesures de simplification pour les entreprises

  • A
  • A
L'exécutif annonce lundi de nouvelles mesures de simplification pour les entreprises
Sur l'aspect environnemental, le permis de construire pour les éoliennes terrestres sera intégré au sein de l'autorisation environnementale.@ NINA LARSON / AFP
Partagez sur :

Une jeune entreprise innovante pourra par exemple bénéficier d'exonérations sociales sous condition de simple déclaration sur l'honneur aux organismes sociaux.

Faciliter l'aide aux entreprises innovantes, dynamiser la construction et l'aménagement ou encore aider au développement des énergies renouvelables : le gouvernement présente lundi 48 nouvelles mesures de simplification pour les entreprises, destinées à leur faire économiser plusieurs milliards d'euros. Ce nouveau train de mesures vise à développer l'innovation entrepreneuriale, les énergies renouvelables, l'aménagement et la construction, l'allègement des obligations fiscales et la création d'entreprise.

Des startups aux éoliennes. Au chapitre de l'innovation entrepreneuriale, une jeune entreprise innovante (JEI) pourra ainsi bénéficier d'exonérations sociales sous condition de simple déclaration sur l'honneur aux organismes sociaux. En ce qui concerne la construction, les règles de conception des entreprises logistiques seront assouplies, une mesure destinées à "renforcer l'attractivité" de la France. 

Sur l'aspect environnemental, le permis de construire pour les éoliennes terrestres sera intégré au sein de l'autorisation environnementale. Pour faciliter l'embauche et l'accès à la formation, les contrats d'apprentissage seront totalement dématérialisés. A titre plus anecdotique, le gouvernement propose de développer un cours en ligne pour aider les entreprises à mieux accueillir les stagiaires de troisième, ou de réformer et créer une téléprocédure pour le dépôt de la médaille d'honneur du travail.

Un gain de cinq milliards d'euros pour les entreprises ? Selon le gouvernement, qui s'appuie sur une étude du cabinet EY, le "choc de simplification" voulu par François Hollande, qui consiste au total en 415 mesures pour les entreprises, doit permettre à ces dernières de gagner "plus de cinq milliards d'euros par an". Sur ce total, le déclaration sociale nominative (DSN), qui automatise, à partir des logiciels de paie des entreprises, leurs déclarations aux organismes sociaux, essentielles au financement de la protection sociale des salariés, représente chaque année 3,7 milliards d'euros d'économies. Le dispositif Marché public simplifié est lui synonyme de 5,5 millions d'euros d'économies par an.