L'Etat au secours d'EDF : "Une goutte d'eau qui ne règle aucun problème de fond"

  • A
  • A
L'Etat au secours d'EDF : "Une goutte d'eau qui ne règle aucun problème de fond"
@ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

L'Etat va renflouer EDF à hauteur de 3 milliards d'euros, mais pour le journaliste économique Thierry Gadault, l'enveloppe est maigre face aux dettes du groupe. 

INTERVIEW

L'Etat va mettre la main au portefeuille pour aider EDF. Le groupe français est endetté et plombé par le prix de l'électricité. Mais les 3 milliards d'euros promis par l'Etat dans le cadre d'une augmentation de capital de 4 milliards ne sont "qu'une goutte d'eau" pour Thierry Gadault, journaliste économique et auteur d'un livre sur EDF.

Une situation de "quasi-faillite". Le renflouement "ne répond pas tout à fait à la question posée, à savoir que l'entreprise est en situation de quasi-faillite. On lui donne juste le petit ballon d'oxygène pour éviter le krach financier, mais ça ne règle aucun problème de fonds", estime-t-il sur Europe 1, dimanche. Pour Thierry Gadault, "l'entreprise est dans une impasse". "Durant les 10 ans, de 1998 à 2008, EDF a vidé ses caisses, s'est endettée. Face à une dette de 64 milliards, tout ce qu'on fait, c'est éviter à EDF de continuer à s'endetter, mais ça ne règle pas la question de la dette".

Investir dans les énergies. Désormais, pour lui, "tout le système est à remettre à plat d'urgence". Il préconise "d'investir massivement dans des nouveaux outils de production d'énergie, que ce soit du nouveau nucléaire, que ce soit des énergies éoliennes. Mais il faut à tout prix arrêter avec ces centrales nucléaires en France. Et tant qu'on ne le fait pas, on court à la catastrophe".