L'escroquerie à la TVA coûte très cher à l'Etat

  • A
  • A
L'escroquerie à la TVA coûte très cher à l'Etat
@ AFP
Partagez sur :

Le parquet financier a publié cette semaine les chiffres de cet été concernant la fraude fiscale. 

Corruption, fraude fiscale, trafic d'influence... Au 1er août, le parquet financier, créé en 2014, s'occupait de 369 affaires, soit le triple d'il y a deux ans. 



380 millions de manque à gagner pour le fisc. Ce sont les affaires portant sur "des atteintes aux finances publiques" qui représentent la part la plus importante des dossiers gérés par le parquet : 43%. L'escroquerie à la TVA coûte très cher à l'Etat, notamment en ce qui concerne le dossier sur la taxe carbone. Une quinzaine d'affaires sont ainsi cours, représentant 380 millions d'euros de manque à gagner pour le fisc. La fraude fiscale concerne elle soit des particuliers qui fraudent l'impôt sur le revenu ou l'ISF, soit des entreprises comme Google. 

Guéant, Dassault, Sarkozy... A propos des affaires portant sur des atteintes à la probité et qui représentent 40% de l'activité du parquet, la corruption et le trafic d'influence occupent une grande place. Plusieurs dossiers sont sur la table : l'affaire des achats de vote à Corbeil-Essonne avec Serge Dassault, l'affaire des écoutes téléphoniques Sarkozy/Azibert, l'affaire des primes de Guéant...

Enfin, 17% des affaires portent sur des atteintes au bon fonctionnement des marchés financiers.