Les VTC pris pour cible par les taxis en grève

  • A
  • A
Les VTC pris pour cible par les taxis en grève
@ TWITTER/MOBIROLLA
Partagez sur :

DÉRAPAGE - Jets d’œufs, vitres cassées : les incidents se sont multipliés alors que la profession a manifesté lundi.

L’INFO. En grève contre la concurrence des véhicules avec chauffeur (VTC), qu’ils jugent déloyale, entre 1.000 et 3.000 taxis, selon les syndicats organisateurs, 600 selon la préfecture de police de Paris, ont pris part aux opérations escargot organisées aux départs des aéroports de Roissy et Orly et dans certaines villes de France. La tension est rapidement montée d’un cran lundi matin puisqu’un  VTC a vu ses vitres brisées et ses pneus crevés. Avec un passagère à bord qui a tweeté l’incident en direct.

>> A LIRE - Taxis : nouvelle manifestation prévue début février

"J'ai été attaquée dans mon véhicule Uber par des chauffeurs de taxis en grève près de l'aéroport de Paris : vitres cassées, pneus crevés, véhicule vandalisé et mains ensanglantées", témoigne-t-elle :

"Il y avait beaucoup de taxis qui barraient la route, ça faisait vraiment checkpoint", a témoigné Kat Borlongan au micro d'Europe 1. "Ils ont tout de suite remarqué ce type de voiture. Six ou sept mecs ont jeté des choses sur les voitures, ils ont cassé les vitres des passagers, des bouts de verre ont coupé mes mains. J'avais vraiment peur parce qu'ils ont essayé d'ouvrir les portes, ils ont testé toutes les portes pour voir s'ils pouvaient rentrer".

"Ils ont crevé un pneu. C'est à ce moment-là que le chauffeur a accéléré", a-t-elle détaillé :



Les chauffeurs de taxi en grève "ont cassé les...par Europe1fr

Choquée par "la violence envers des passagers". "Je ne comprenais pas pourquoi ils s'en prenaient à des passagers. Et si je tenais un bébé dans mes bras, qu'aurait-il pu se produire ? Beaucoup de personnes comprennent les grèves, surtout en France, mais de là à aller jusqu'à la violence envers des passagers qui veulent juste rentrer chez eux", a ajouté Kat Borlongan. Cette dernière a observé d'autres véhicules dans le même cas, aspergés d'une "sorte de peinture collante". La société propriétaire du véhicule vandalisé a confirmé l’incident au Figaro. Quant à la passagère, elle est finalement rentrée saine et sauve.

D'autres usagers ont observé les mêmes scènes, et notamment l'animatrice de télévision Faustine Bollaert :





Les non grévistes aussi visés. Certains chauffeurs de taxis ne sont pas plus conciliants avec leurs collègues non grévistes puisque des jets de pierres et d’œuf les ont aussi visés, comme l’a rapporté sur Twitter un autre client.