Les touristes étrangers sauvent l’été

  • A
  • A
Les touristes étrangers sauvent l’été
@ MAXPPP
Partagez sur :

Camping ou 4 étoiles : les étrangers sont de retour et dépensent plus que les Français.

Le retour des touristes étrangers fait retrouver le sourire aux professionnels du tourisme. Selon une étude de Protourisme, la saison estivale devrait s'achever sur une note positive, après avoir plutôt mal commencé. "Ce sera un assez bel été grâce au retour en masse des clientèles étrangères", a résumé Didier Arino, directeur de Protourisme, jeudi sur Europe 1.

L'hôtellerie haut de gamme en profite

Les touristes étrangers qui avaient déserté l'Hexagone avec la crise sont de retour. Le niveau de fréquentation de la clientèle européenne est en hausse de 5 à 10%. Cela s'explique par "la baisse de l'euro, le fait que les Européens cherchent à payer moins cher pour les vacances, et se tournent donc vers la destination de proximité qu'est la France", a expliqué Didier Arino. Protourisme note également une croissance à deux chiffres pour la clientèle plus lointaine.

L'hôtellerie haut de gamme et celle de plein air profitent particulièrement de cette embellie. Sur les 7 premières semaines de la haute saison estivale, les hôtels 4 et 5 étoiles affichent des taux d’occupation proches de 80% - contre 70% pour l'ensemble de l'hôtellerie. L'hôtellerie de plein air bénéficie principalement du retour des étrangers : ils représentent plus de 40% de la fréquentation totale, notamment les Belges et les Néerlandais.

Les Français dépensent moins

Les Français, de leur côté, ont moins dépensé que les touristes étrangers. 30% des vacanciers français déclarent avoir un budget en baisse, contre 13% en hausse. Le budget moyen consacré aux vacances est de 1.300 euros cet été, soit une baisse de 4,5% par rapport à 2009. Les réservations de dernière minute et les promotions ont d'ailleurs été largement plébiscitées. 40% des séjours ont été vendus avec une remise. "C'est un peu moins bien pour les vacances des Français", a reconnu Didier Arino. "Mais la bonne nouvelle, c'est que les Français sont restés en France".

Autre enseignement : le mois de juillet a été plutôt morose avec une baisse des nuitées de 2%. Elles progressent en revanche de 3% au mois d'août. Protourisme note d’ailleurs au passage que le coeur de la saison touristique s'est déplacé à la mi-août : les semaines les plus fréquentées sont les deuxièmes et troisièmes semaines d'août.