Les tarifs réglementés du gaz vont baisser de 0,8% en août

  • A
  • A
Les tarifs réglementés du gaz vont baisser de 0,8% en août
@ AFP
Partagez sur :

Cette baisse "répercute l'évolution du coût d'approvisionnement d'Engie" depuis juillet, note la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Les tarifs réglementés du gaz naturel appliqués par Engie à des millions de clients en France vont diminuer en moyenne de 0,8% en août, a annoncé jeudi la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Augmentation le 1er août. Le gendarme du secteur annonce "une baisse de 0,8% du tarif moyen" hors taxe, dans une délibération publiée jeudi au Journal officiel. Cette baisse "répercute l'évolution du coût d'approvisionnement d'Engie" depuis juillet, note la CRE. Le 1er août, les tarifs reculeront de 0,8% pour les quelque 3 millions de foyers qui se chauffent au gaz, de 0,3 % pour ceux qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson et de 0,5 % pour ceux qui l'utilisent pour la cuisson et l'eau chaude. Les tarifs réglementés ont baissé de 20,5% depuis le 1er janvier 2014, reflétant le recul des cours, précise la CRE.

Tarif étudié chaque mois.Les tarifs réglementés du gaz sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole. L'ampleur de leur évolution, demandée par Engie (ex GDF), est étudiée chaque mois par la CRE avant d'être entérinée par un arrêté du gouvernement. Depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l'ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc.).

Mais les tarifs réglementés sont condamnés à terme : saisi par des fournisseurs concurrents d'Engie, le Conseil d'Etat a décidé en juillet que leur maintien était "contraire au droit de l'Union européenne".