Les salines de Salins-les-bains au patrimoine mondial

  • A
  • A
Les salines de Salins-les-bains au patrimoine mondial
Partagez sur :

Le Comité de l'Unesco, réuni en Espagne, a ajouté les anciennes salines au patrimoine mondial de l'humanité. 27 sites sont en lice.

Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco a ajouté sept noms à sa liste samedi soir, au sixième jour de sa session annuelle. Le palais de Stoclet à Bruxelles, "un chef-d'oeuvre de la Sécession viennoise", courant d'art nouveau autrichien, "un parfait exemple d'intégration de tous les arts"; la Tour Hercule, unique phare de l'antiquité encore en activité, situé au nord-est de l'Espagne, à La Corogne, en Galice; les villes suisses de La Chaux-de-Fonds et Le Locle, témoignages de l'industrie horlogère au début du XIXè siècle, "exemple notable des villes mono-industrielles bien conservées et encore en activité aujourd'hui". Le pont-canal et le canal de Pontcysyllte au Pays de Galles qualifiés d'"authentique prouesse de l'ingénierie civile de l'époque de la Révolution industrielle".

Côté France, les anciennes salines de Salins-les-bains ont été ajoutées à la Saline royale d'Arc-et-Senans. En revanche, l'oeuvre architecturale et urbaine du Français d'origine suisse Le Corbusier, répartie sur plusieurs pays (Allemagne, Argentine, Belgique, France, Japon et Suisse) n'a pas été retenue par le comité. L'Unesco n'a pas donné d'explication sur cette décision.

La directrice du site parle de "consécration" au micro de Pierre de Vilno :



Au total, 27 sites naturels ou culturels sont en lice pour l'inscription au patrimoine mondial, qui compte déjà 878 sites inscrits dans 145 pays. Vendredi, le comité avait déjà enregistré huit nouveaux sites : le massif italien des Dolomites, le mont Wutai en Chine, connu pour ses lieux de culte bouddhistes, la mer de Wadden, sanctuaire pour oiseaux migrateurs au nord de l'Allemagne et des Pays-Bas, le site historique de Cidade Velha au Cap Vert, les ruines de Loropéni au Burkina Faso, le système hydraulique historique de Shushtar en Iran, la montagne sacrée de Sulamain-Too (Kirghizistan) et les tombes royales de la dynastie Joseon (XVe-XXe siècles) en Corée du sud.