Les salariés de Findus inquiets

  • A
  • A
Les salariés de Findus inquiets
Les salariés de l'usine Findus de Boulogne-sur-Mer, qui fabriquent des bâtonnets surgelés de colin, sont dans l'incertitude quant à leur avenir.
Partagez sur :

La mise en vente du numéro un français du surgelé doit être officialisée lundi.

Quel avenir pour les salariés de l'usine Findus de Boulogne-sur-Mer ? C'est la question que se posent près de 200 employés alors que l'annonce de la mise en vente du numéro un français du surgelé doit être officialisée lundi. Syndicats et salariés attendent avec impatience les conclusions du comité central d'entreprise devait se tenir lundi au siège de Findus France, à Noisy-Le-Grand.

Un investissement de 10 millions d'euros avait été promis

Sur la côte d'Opale, l'heure est donc à l'incertitude. Le propriétaire de l'usine, le fonds d'investissement britannique Lion Capital, avait acquis Findus en 2008. "On nous avait promis beaucoup d'investissements et puis finalement tout est bloqué par la vente de l'usine", témoigne un salarié au micro d'Europe 1. "On ne sait pas de quoi sera fait demain. On attend", s'inquiète-t-il.
Les salariés, qui fabriquent les bâtonnets de colin, pensaient pourtant être tranquilles. Cet été, ils avaient renoncé à des RTT et aménagé leur temps de travail en échange d'un investissement de 10 millions d'euros sur le site de Boulogne-sur-Mer. Un investissement désormais suspendu aux décisions du futur repreneur.