Les salariés de Faurecia en grève

  • A
  • A
Les salariés de Faurecia en grève
Partagez sur :

Les 508 salariés de Faurecia Auchel, dans le Pas-de-Calais, sont en grève depuis l’échec des négociations. Les syndicats refusent le plan de fermeture du site qui sera soumis à référendum lundi.

Les 508 salariés de Faurecia Auchel dans le Pas-de-Calais sont menacés de perdre leur emploi. D’ici à 2010, le site devrait en effet mettre la clef sous la porte. Les négociations sur le plan de fermeture ont échoué jeudi et depuis, les salariés sont en grève.

"Les salariés ne veulent pas être transférés vers les autres sites sans garantie" que ceux-ci ne fermeront pas à leur tour, a déclaré Thérèse Lecocq, déléguée CGT."On veut négocier l'accompagnement social des salariés qui souhaitent partir (du groupe Faurecia) sur la base du volontariat. Mais les autres restent à Auchel. A la direction de trouver de l'activité", a-t-elle ajouté.

Le plan de fermeture prévoit le transfert de 329 postes sur 508 vers les sites de Marles-les-Mines et Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, ainsi que la suppression des 179 emplois restants. Faurecia a aussi proposé une "indemnité de préjudice" pour tous les salariés, une indemnité supplémentaire de reclassement pour les salariés mutés à Hénin-Beaumont, distante de 50 kilomètres, et diverses primes allant au-delà des dispositions légales pour les salariés licenciés.

Faurecia va consulter lundi les salariés par référendum. Outre la fermeture d'Auchel, le groupe, qui a enregistré en 2008 une perte de 547,8 millions d'euros, a annoncé la suppression de 1.215 suppressions d'emplois en France entre 2009 et 2011.