Les salaires des ministres réduits de 30%

  • A
  • A
Les salaires des ministres réduits de 30%
C'est ce que va proposer Jean-Marc Ayrault lors du premier conseil des ministres jeudi.@ CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2
Partagez sur :

Promesse de campagne, la mesure a été adoptée lors du premier Conseil des ministres du quinquennat.

C'était l'une des promesses de campagne de François Hollande. C'est l'une des premières mesures prises par le nouveau Premier ministre. Le premier Conseil des ministres du quinquennat du président François Hollande a adopté jeudi la réduction de 30% du salaire du président et des ministres, ont annoncé à la presse plusieurs membres du gouvernement, à l'issue de la réunion.

Moins de 10.000 euros bruts mensuels

La rémunération mensuelle brute du président de la République et du Premier ministre sera ainsi abaissée de 21.300 à 14.910 euros, et celle des ministres de 14.200 à 9.940 euros, selon le communiqué officiel publié par l'Elysée à l'issue du Conseil.

Pour les ministres, la mesure a fait l'objet d'un décret adopté par le Conseil des ministres, et qui entre en vigueur immédiatement. Le communiqué précise que pour d'éventuels secrétaires d'Etat (il n'y en a pas dans le premier gouvernement Ayrault), la rémunération serait abaissée de 13.490 à 9.443 euros.

Les cabinets au rabot

Pour les deux têtes de l'exécutif, la mesure de réduction salariale sera incluse dans le projet de loi de finances rectificatif, qui sera soumis cet été à l'Assemblée nationale élue en juin, et elle entrera en vigueur rétroactivement à compter du 15 mai, date d'entrée en fonction de François Hollande.

Par ailleurs, dans le même esprit, la dotation financière des cabinets ministériels sera réduite de 10%, a annoncé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem."Chaque membre du gouvernement devra faire preuve de la plus grande sobriété dans son comportement, en assurant une stricte séparation entre les dépenses publiques et les dépenses privées, et en se montrant exemplaire dans l'utilisation des moyens mis à sa disposition", souligne le communiqué de l'Elysée.

"Exemplarité"

"La première proposition que je vais présenter, c'est la baisse du salaire de 30% de tous les ministres. C'est l'exemplarité", avait annoncé Jean-François Ayrault, mercredi soir, sur France 2. "Cette mesure, promise par François Hollande lors de sa campagne, fera l'objet d'un décret", a-t-il précisé. Le chef de l'Etat doit aussi baisser de 30% son propre salaire.

Selon les informations d'Europe 1, le décret qui prévoit la baisse de 30% des salaires du chef de l’État et des ministres était prêt avant le Conseil des ministres de jeudi. Validé, il pourrait donc être publié au Journal officiel dès cette semaine. Pour François Hollande, il s'agit d'une mesure symbolique qui va permettre de marquer la rupture avec son prédécesseur qui s'était octroyé une augmentation de 170% au début de son quinquennat. Le nouveau salaire du président de la République a été fixé entre 13.000 et 14.000 euros.

"Une charte de déontologie"

"Je proposerai également une charte de déontologie pour que les ministres, dans l'exercice de leur fonction, ne mélangent pas les genres et qu'ils soient exemplaires", a ajouté le chef du gouvernement.  "Chacun devra signer cet engagement, sur les conflits d'intérêt, le cumul des mandats, l'absence de toute autre activité", a précisé le nouveau locataire de Matignon. Une charte signée jeudi par tous les ministres lors du premier Conseil des ministres.