Les robots détruisent-ils des emplois ? Oui, selon deux chercheurs américains

  • A
  • A
Les robots détruisent-ils des emplois ? Oui, selon deux chercheurs américains
Daron Acemoglu et Pascual Restrepo ont calculé qu'en dix-sept ans, le nombre de robots a été multiplié par quatre aux États-Unis. (Photo d'illustration)@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Selon une étude menée par deux chercheurs américains, un robot détruit cinq à six emplois pour 1.000 ouvriers.

Deux chercheurs de l'Université de Boston, aux États-Unis, ont démontré que les robots ont détruit jusqu'à 670.000 emplois dans l'industrie manufacturière américaine entre 1990 et 2007. Relayée par France Inter, l'étude montre que ce qui ne représentait jusqu'à présent qu'un "risque" de disparitions d'emplois, est devenu une réalité.

Quatre fois plus de robots en 17 ans aux États-Unis. Allant à l'encontre de la "théorie créatrice", les deux économistes expliquent que la robotisation détruit les emplois peu qualifiés et contribue à la baisse des salaires sans créer de nouveaux métiers. Daron Acemoglu et Pascual Restrepo ont calculé qu'en dix-sept ans, le nombre de robots a été multiplié par quatre aux États-Unis.

Algorithmes et intelligence artificielle. Ils estime que dans les vingt prochaines années, les robots devraient remplacer plus de la moitié des emplois. Selon un chercheur français, la menace émane surtout des algorithmes et de l'intelligence artificielle. "Des logiciels sont maintenant capables de faire gagner en productivité des équipes de comptables, de RH ou d'auditeurs", explique ainsi Romain Lucazeau, co-auteur d'une étude sur la transformation des métiers pour le cabinet Roland Berger.

D'après lui, la formation professionnelle "tout au long de la vie" est à privilégier, notamment en France, où ce système n'est "pas le plus performant du monde".