Les retraités n'ont jamais autant bossé

  • A
  • A
Les retraités n'ont jamais autant bossé
En 2012, 7% des retraités sexagénaires occupaient un emploi, une proportion qui a doublé depuis 2006, selon une étude de l'Insee publiée vendredi.@ MaxPPP
Partagez sur :

Selon l'Insee, 7% des retraités de 60-69 ans travaillent, pas forcément pour des raisons financières.

L'étude. Pour eux, l'âge légal de départ à la retraite ne veut pas dire grand-chose. En 2012, 7% des retraités sexagénaires occupaient un emploi, une proportion qui a doublé depuis 2006, selon une étude de l'Insee publiée vendredi. La moitié de ces retraités âgés de 60 à 69 ans le font parce que leur retraite "ne leur suffit pas pour vivre aujourd'hui" et 7% car "cela leur permet de cotiser plus pour améliorer leur retraite de demain". Quatre sur dix le font en revanche pour des raisons non financières.

Une explication législative… "L'assouplissement des conditions du cumul emploi-retraite intervenues à partir de 2009 a favorisé cette évolution", souligne l'Institut national de la statistique et des études économiques. Ce cumul permet, sous conditions, de bénéficier d'un revenu d'activité tout en conservant l'intégralité de sa retraite. Le cumul emploi-retraite, "très souvent pratiqué à temps partiel", concerne un peu plus souvent les hommes. Il est aussi plus répandu parmi les cadres et les diplômés du supérieur. L'Insee avance comme piste d'explication que "ces catégories connaissent des taux de remplacement retraite/salaire plus faibles et peuvent aussi bénéficier d'opportunités accrues de cumul".

… Accentuée par la crise ? Si l'Insee ne met pas directement en relation ce besoin de travailler plus avec la baisse récemment enregistrée du pouvoir d'achat des Français, ce facteur pourrait entrainer davantage de cas à l'avenir.  En effet, 19% des personnes de 50 à 59 ans interrogées par l'Insee envisagent de travailler pendant leur retraite, dont plus de la moitié pour des raisons financières.

"J'avais peur de m'ennuyer". En revanche, 43% des retraités, en 2012, ont déclaré travailler pour des raisons non financières. "Le patron cherchait quelqu'un et j'avais peur de m'ennuyer", confie ainsi pour Europe1.fr Emilien, ancien chef magasinier, qui a travaillé pendant cinq ans après ses 60 ans. "Je transportais les élèves de primaire et les collégiens en bus dans la Vallée de l'Estéron (dans l'arrière pays niçois), ça m'occupait l'esprit".