Les retraites accélérées, les agences rassurées ?

  • A
  • A
Les retraites accélérées, les agences rassurées ?
@ CAPTURE D'ECRAN BFM TV
Partagez sur :

François Fillon a annoncé que la mise en place de la retraite à 62 ans est avancée d’un an, à 2017.

Défendre le triple AAA de la France et donner des garanties aux agences de notation. C’est le message envoyé par François Fillon, lundi, qui a décidé, avec le chef de l’Etat, d’avancer d’un an l'application du passage de l'âge légal de départ en retraite à 62 ans. La mesure s’appliquera à partir de 2017 et non pas en 2018 comme prévu initialement.

4,4 milliards d'économies

Concrètement, cette mesure se traduira par "quelques mois d'activité supplémentaire pour les générations nées entre 1952 et 1956" et devrait rapporter 4,4 milliards d'économies de 2013 à 2016 aux caisses retraites.

A défaut de plaire à l’opinion, l’annonce devrait rassurer les agences de notation, notamment Moody's qui avait annoncé, le 18 octobre, qu'elle se donnait trois mois pour évaluer la perspective stable associée à la note AAA de la France, la meilleure possible et qui permet aux pays d'emprunter à des taux avantageux.

Fillon parle de sacrifices

"C'est un signal très fort de la volonté de notre pays de maîtriser ses dépenses, d'équilibrer ses comptes sociaux", a souligné François Fillon, lors de sa conférence de presse, lundi. "Notre souveraineté économique, financière et sociale exige des efforts collectifs et prolongés, et même quelques sacrifices", a insisté François Fillon, qui espère bien que le message sera entendu par Moody's, à quelques mois de la présidentielle.

Les syndicats, eux, ne l’entendent pas de cette oreille. " En 2012, il faudra encore faire un effort supplémentaire alors que la réforme (des retraites) de 2010, qui a déjà été douloureuse, vient à peine d'être annoncée. "Je crois que l'effort est bien sûr nécessaire mais qu'il faut le partager beaucoup plus entre tous les Français" a réagi Danièle Karniewicz, secrétaire nationale de la CFE-CGC en charge de la protection sociale.

>> A LIRE AUSSI :

ZOOM - Les mesures du plan Fillon
 REACTIONS - Les critiques de la gauche fusent
 DECRYPTAGE - Immobilier : ce que la rigueur va changer
 DECRYPTAGE - Austérité : ce qui vous concerne
 ZOOM - Les ministres à la diète, une "mesurette"
 ZOOM : les produits touchés par la hausse