Les rayons frais se prennent une porte

  • A
  • A
Les rayons frais se prennent une porte
D'ici 2020, 75% des grandes surfaces françaises devront avoir équipé leurs réfrigérateurs libre-service de portes.@ MaxPPP
Partagez sur :

Les supermarchés vont s’équiper de portes vitrées pour diminuer leur consommation énergétique.

Il n'y aura bientôt plus besoin d'écharpes pour faire ses courses dans les rayons frais des supermarchés. D'ici 2020, 75% des grandes surfaces françaises devront avoir équipé leurs réfrigérateurs libre-service de portes.

Mais, avant le confort des clients, c'est d'abord le gaspillage énergétique généré par ces rayons frais qui est visé. "C'est du bon sens. Est-ce que, chez vous, vous laissez la porte du réfrigérateur ouverte ?", a plaidé la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, en visite lundi dans une grande surface de l'Essonne.

700 km de réfrigérateurs à équiper

Huit enseignes de la distribution équiperont de portes les réfrigérateurs de leurs magasins d'ici 2020, a précisé lundi la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD). Sont concernés les supermarchés Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Francap, Monoprix, Simply Market et Système U.

Aujourd'hui, si les rayonnages destinés aux produits surgelés sont majoritairement fermés, seule une poignée de magasins a installé des portes aux réfrigérateurs dans lesquels sont rangés les produits frais. D'ici 2020, 75% des 700 kilomètres de meubles frigorifiques français devront en être équipés, selon une convention signée lundi à Saint-Michel-sur-Orge par la ministre de l'Ecologie et la FCD.

Jusqu’à 50% d’économies

Les supermarchés sont d’autant plus faborables à la mise en place de ces installations qu’elles auront un impact favorable sur leurs factures. Le froid alimentaire représente 40% de la consommation énergétique d'un hypermarché. En équipant les réfrigérateurs de portes, elles réaliseront jusqu'à 50% d’économie énergétique selon la FCD. Au total, cette économie  devrait être équivalente à la consommation annuelle d'électricité d'une ville de la taille de Lyon.

"En France, on est mauvais en efficacité énergétique. C'est incroyable ce qu'on gâche !", a encore noté Nathalie Kosciusko-Morizet. La ministre de l’écologie a d’ailleurs déjà trouvé un nouveau cheval de bataille dans ce domaine :  les éclairages nocturnes des néons des centres commerciaux.  NKM juge "idiot" le fait de marteler le nom d’une enseigne jusqu’au cœur de la nuit. Pour elle, "c'est prendre les consommateurs pour des autruches".