Les produits laitiers partent en campagne

  • A
  • A
Les produits laitiers partent en campagne
Partagez sur :

Pour contrer la baisse de consommation, une campagne invitant à consommer au moins trois produits laitiers par jour a été lancée jeudi.

Après les cinq fruits et légumes par jour, place aux trois produits laitiers par jour. Jeudi marquait le lancement d’une campagne de sensibilisation télévisée. "Entre 50 et 70% de la population n'en mange pas suffisamment", explique le Pr Jean-Michel Lecerf, nutritionniste, lors de la présentation de la campagne.

La baisse globale est de 12%, selon deux études (1998/1999 et 2006/2007) menées par l'Afssa (agence française pour la sécurité sanitaire des aliments) sur les habitudes alimentaires des Français. La baisse est plus importante chez les seniors (-28% chez les hommes et -38% chez les femmes), les femmes adultes (-16%), les adolescents (-20% environ).

Par ailleurs, un adulte sur deux ne sait pas que le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de manger trois produits laitiers par jour, selon une étude CSA menée pour le Cniel (Centre national interprofessionnel de l'économie laitière).

Cette situation est "inquiétante" et même "dangereuse", estime le Chef du Service de Nutrition de l'Institut Pasteur de Lille, Jean-Michel Lecerf. Outre le calcium, le lait et ses dérivés apportent "des protéines, des vitamines (A, D, B2, B12...), des oligo-éléments comme le sélénium, le zinc, mais aussi du magnésium, du phosphore". Autant d'éléments qui peuvent être apportés "par d'autres aliments", reconnaît le nutritionniste, mais souvent en quantité insuffisante.

Alors que la crise du lait bat son plein, cette campagne est-elle une simple coïncidence ? "C'est un enjeu de santé publique", répond Jean-Michel Lecerf, "pas seulement de la publicité pour les producteurs de lait ou de produits laitiers".