Les producteurs de gaz soupçonnés d’entente

  • A
  • A
Les producteurs de gaz soupçonnés d’entente
Partagez sur :

Quatre producteurs sont accusés d’entente illicite et d’abus de position dominante sur le marché du gaz en bouteille.

Les sociétés Antargaz (groupe UGI), Butagaz (Shell), Primagaz (SHV) et Totalgaz (groupe Total) sont suspectés d'entente sur le marché du gaz en bouteille par l'Autorité de la Concurrence, selon des informations de La Tribune, en partie confirmées par les entreprises elles-mêmes.

L’autorité administrative reproche aux quatre producteurs "un abus de position dominante" et des "pratiques concertées sur les prix", d’après le quotidien économique. Le gendarme de la concurrence refuse pour le moment de commenter ces informations.

A l’exception de Primagaz, les firmes en question ont confirmé avoir été informés de ces griefs. Cette notification "concerne un présumé comportement anticoncurrentiel sur le marché du gaz en bouteille, précise Shell. Nous allons maintenant examiner le document pour voir ce qui nous est reproché et quelles sont les actions à prendre".

Les quatre groupes contrôlent à eux seuls plus de 95% du marché des bouteilles de gaz en France, la grande distribution se partageant le reste.