Les producteurs de fruits ne désarment pas

  • A
  • A
Les producteurs de fruits ne désarment pas
Partagez sur :

Une centaine d'agriculteurs a déversé des fruits devant la préfecture du Tarn et Garonne, jeudi, pour dénoncer la faiblesse des prix.

Partis en convoi de la chambre d'agriculture à la préfecture du Tarn-et-Garonne à Montauban, des agriculteurs ont déversé, jeudi,une remorque de fruits et de détritus afin de "dénoncer la faiblesse des prix à la vente et pour protester contre le fait que les agriculteurs doivent rendre 500 millions d'euros", a déclaré Jean-Paul Rivière, président de la FDSEA 82. "C'est un acte symbolique", a-t-il ajouté, "que ceci soit prit comme un acompte".

Les producteurs de fruits ont appelé le gouvernement " à des mesures de fond, structurelles" pour en finir avec les crises récurrentes qui touchent la filière, dans une lettre aux députés et préfets.

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a annoncé le 6 août un "plan immédiat et ciblé" de 15 millions d'euros pour aider les producteurs confrontés à une baisse des prix de vente et donc de leurs revenus. Dans un deuxième temps, la question de la compétitivité de la filière "fruits et légumes" sera à l'ordre du jour d'une table ronde le 22 septembre, a promis le ministre.

"Les fonds annoncés ne seront jamais à la hauteur de la gravité de la crise pour couvrir nos charges", pour le président de la Fédération nationale des producteurs de fruits, Bruno Dupont :