Les prix du lait vont augmenter de 10%

  • A
  • A
Les prix du lait vont augmenter de 10%
@ REUTERS
Partagez sur :

Producteurs et industriels se sont mis d’accord sur une revalorisation des tarifs du lait.

Les producteurs de lait ont annoncé mercredi un accord sur les prix du lait, à l'issue de plusieurs heures de négociations. La hausse du prix du lait sera "de l'ordre de 10%" en 2010, a indiqué Olivier Picot, président de l'Association de la transformation laitière, qui représente industriels et coopératives.

Henri Brichart, de la Fédération nationale des producteurs laitiers, s'est déclaré "satisfait" : "Toutes les bases de l'accord correspondent aux revendications que nous avions", a-t-il réagi.

L'accord va permettre d'aboutir à une revalorisation du prix du lait de 31 euros au second semestre, selon Dominique Chargé, président de la Fédération nationale des coopératives laitière. Il porte aussi sur les prix du lait au troisième trimestre. Mais la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) n'a pas précisé si la question des tarifs de l'année 2011 avait été réglée.

L'indice de compétitivité accepté

La mise en place d'un indicateur de compétitivité entre la France et l'Allemagne a également été actée, de façon à faciliter les négociations sur les prix chaque trimestre. Cet indicateur, demandé par les industriels, permettra "d'accrocher le prix du lait français au prix du lait allemand", a précisé Olivier Picot. Désormais, le prix du lait français ne pourra pas décrocher de plus de 8 euros du prix allemand.

Les derniers détails de cet indice feront l'objet d'une réunion ultérieure, un "nouveau chantier" qui débutera à partir du début 2011.

Un accord qui se faisait attendre

Depuis le début de l'après-midi, éleveurs et fabricants de produits laitiers tentaient de trouver un accord sur les prix du lait 2010 et préparer l'année 2011, dans une ambiance de grand secret puisque l'endroit de la rencontre n'a pas été rendu public.

Avant la réunion, les producteurs disaient vouloir décrocher un accord rapidement : "nous venons pour discuter et aboutir à un accord aujourd'hui", avait déclaré Henri Brichart, président de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL).