Les préfets incités à promouvoir le film "Home"

  • A
  • A
Les préfets incités à promouvoir le film "Home"
Partagez sur :

Le ministère de l'Ecologie a envoyé avant la campagne des élections européennes une lettre aux préfets les appelant à veiller à la diffusion du film.

La polémique sur l'influence du film "Home" sur les résultats des élections européennes rebondit. Le quotidien Le Monde affirme dans son édition de mardi que le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a envoyé une lettre aux préfets leur demandant de faire la promotion du film, à la veille du début de la campagne officielle pour les élections européennes. Selon le journal, Jean-Louis Borloo a invité les destinataires de son courrier à "un appel à la prise de conscience écologique en matière de réchauffement climatique".

Le ministère de l'écologie n'a pas démenti l'information. Cité par Le Monde, le conseiller en communication de Jean-Louis Borloo précise les visées de la missive. "Nous avons mis à la disposition des préfets le film pour qu'ils le valorisent. Nous avions la volonté de partager ce magnifique document avec des gens que nous avons beaucoup sollicité sur le Grenelle. Il n'y avait pas malice. En aucun cas, il ne s'agissait d'une instruction", a souligné Benoît Parayre.

Contactés par le quotidien du soir, certains préfets ont indiqué avoir suivi les directives du ministère de l'Ecologie. D'autres se sont montrés plus réticents. "Je n'ai pas vu l'intérêt d'organiser une projection privée à la préfecture alors que les gens pouvaient tranquillement regarder le film chez eux", a ainsi commenté l'un d'eux.

Lors des élections européennes, les listes Europe-Ecologie ont créé la surprise, talonnant les listes socialistes avec 16,3% des voix. Au soir des résultats, la polémique a éclaté. Certains n'hésitant pas à expliquer le score des écologistes par la diffusion sur France 2 deux jours avants le scrutin du film "Home" relatant les dangers du réchauffement climatique. La chaîne publique s'était alors défendue en expliquant que la diffusion a eu lieu dans 81 pays simultanément et était prévue de longue date.

Interrogé sur Europe 1 au lendemain du scrutin, Yann Arthus-Bertrand en personne avait reconnu l'influence de son film sur les électeurs. "Bien sûr qu'on a donné des voix" aux listes écologiques avait reconnu le photographe.