Les patrons ne sont pas si opposés au prélèvement à la source qu'on le pense

  • A
  • A
Les patrons ne sont pas si opposés au prélèvement à la source qu'on le pense
@ DR
Partagez sur :

Le dernier baromètre CCI France – La Tribune – Europe 1 montre que, contrairement aux organisations patronales, la majorité des chefs d'entreprises accepte cette réforme fiscale.

Les chefs d'entreprises connaissent une chute de moral : leur optimisme a reculé de sept points en octobre, retombant au même niveau qu'au début du printemps. En revanche, le dernier baromètre CCI France – La Tribune – Europe 1* montre que les patrons sont plutôt favorables au prélèvement à la source, contrairement à ce que martèlent pourtant leurs organisations syndicales à l'instar du Medef.

Plus de partisans que d'opposants. Selon ce sondage, 48% des patrons interrogés sont favorables au prélèvement à la source, tandis que 45% y sont opposés. Pour rappel, cette réforme va permettre aux contribuables de régler leur impôt sur le revenu tous les mois et de mettre fin au décalage d'un an entre le moment où on gagne de l'argent et le moment où l'Etat prend sa part. 

Pour les organisations patronales, c'est surtout plus de paperasse : ce sont elles qui vont être chargées de collecter cet impôt. Elles demandent donc que sa mise en oeuvre, prévue pour le 1er janvier 2018, soit repoussée. Ce point de vue est bien moins partagé parmi les chefs d'entreprises interrogés par Opinionway : 14% des patrons estiment même être déjà préparés à cette réforme. Sans surprise, ce sont les entreprises de plus de dix salariés qui sont les plus favorables puisqu'elles ont souvent déjà un service comptable. Pour rassurer au maximum entreprises et contribuables, le gouvernement va par ailleurs bientôt amplement communiquer sur ce big bang fiscal.

*Étude réalisée par téléphone auprès d’un échantillon de 602 dirigeants d’entreprise entre les 03 et 20 octobre 2016