Les patrons de plus en plus confiants dans l'avenir

  • A
  • A
Les patrons de plus en plus confiants dans l'avenir
@ PHILIPPE DESMAZES/AFP
Partagez sur :

EXCLU E1 - Selon un sondage Opinionway, les patrons sont en majorité confiants en l'avenir concernant leur entreprise.

Selon un sondage de février, ils n'avaient pas le moral. Mais la confiance montre à nouveau le bout de son nez chez les chefs d'entreprise. C'est ce qui ressort du dernier baromètre des entrepreneurs publié lundi et réalisé par les chambres de commerce et d'industrie et l'institut de sondages Opinionway pour Europe 1 et La Tribune. Moins de faillites en 2014 qu'en 2013, une meilleure croissance prévue en 2015, baisse du chômage en janvier et hausse de l'interim… les signaux de l'économie française passent au vert depuis le début de l'année. Et ce début de reprise commence à se faire sentir sur le moral des patrons.  

La vie (et l'avenir) en rose. Selon le sondage, la majorité des chefs d'entreprise pense que la situation va s'améliorer. 55% d'entre eux disent que c'est bien en ce moment ou que ce sera mieux demain, soit 5 points de plus qu'en février. Concernant leur propre entreprise, les patrons sont même 6 sur 10 à dire qu'ils sont confiants pour l'avenir.

"Cela va se traduire par de l'emploi". Le frémissement est ressenti par Luc-Eric Krief qui dirige SD2M, une PME industrielle : "on sent qu'il y a une dynamique au niveau de la prise de commande, on a pratiquement un carnet rempli jusqu'à la fin du mois de juin". "En termes de chiffre, ça se traduit par 3,5% de croissance du chiffre d'affaires depuis le début de l'année, chose qu'on n'avait pas vue depuis plusieurs années", se félicite-t-il au micro d'Europe 1. 

Selon lui, deux facteurs expliquent le regain : "pendant de nombreuses années, les clients étaient frileux" mais désormais "les consommateurs ont plus confiance en l'avenir et donc, achètent". "Cela va se traduire par de l'emploi", estime-t-il.

De la confiance, oui mais… Suramortissement, produit financier axé sur les PME, crédit d'impôt prolongé pour les ménages… le gouvernement a annoncé récemment des mesures pour booster l'investissement et ancrer la reprise dans l'économie française. Pour la majorité des chefs d'entreprise, il s'agit de bons outils. Mais paradoxalement, seulement 14% d'entre eux pensent s'en servir dans l'immédiat. Preuve peut-être qu'il vaut mieux parler de frémissement plutôt de véritable reprise.

>> VOIR AUSSI - Zoom éco : la reprise se fait attendre

>> LIRE AUSSI - Prime d'activité : qui la touchera ? Et combien ?

>> LIRE AUSSI - Renault, Vivendi... faut-il privilégier les "vieux" actionnaires ?