Les patrons de Malaucène libérés

  • A
  • A
Les patrons de Malaucène libérés
Partagez sur :

Les quatre dirigeants de la papeterie située près de Carpentras étaient retenus sur le site depuis mardi par des salariés opposés à la fermeture de leur entreprise.

Les quatre dirigeants ont été retenus dans les locaux de Malaucène dans le Vaucluse pendant plus de 24h. Sous quelques insultes, le directeur industriel du site Jean-Marc Pavero, le directeur financier Europe du groupe américain Schweitzer-Mauduit, propriétaire de la papeterie, Jean-Yves Klein, le directeur des ressources humaines du groupe Yves Mothay et le responsable des ressource humaines du site Rémy Ruffier, ont quitté les locaux de la papeterie. Ils se sont engouffrés dans une voiture qui les attendait aux abords du bâtiment administratif et n'ont pas fait de déclaration aux journalistes présents.

Les salariés, sans parler de séquestration, ne souhaitaient pas leur départ, craignant que celui-ci marque la fin des négociations sur l'avenir des 211 employés de l'entreprise spécialisée dans la production du papier qui entoure les filtres de cigarette. Après un premier échec des négociations dans la journée, les échanges ont repris dans la soirée. De nouvelles discussions ont eu lieu entre les quatre responsables et les salariés qui ont finalement obtenu que les négociations reprennent jeudi matin à la mairie de Malaucène. Les représentants syndicaux se sont employés à expliquer à leurs collègues qu'il était souhaitable que les dirigeants quittent dans le calme le site pour que les négociations puissent reprendre sereinement.

Le géant américain du papier à cigarettes Schweitzer-Mauduit a annoncé le 17 avril, à la surprise générale, qu'il fermerait l'usine, spécialisée dans le papier "manchette" qui entoure les filtres de cigarettes, en septembre, avec 210 licenciements à la clé. Les salariés s'opposent à la fermeture, estimant que l'activité peut être pérennisée dans la papeterie, fondée au XVIe siècle.