Les passeports biométriques trop chers ?

  • A
  • A
Les passeports biométriques trop chers ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Selon une étude de la Cour des comptes, leur prix est supérieur de 61% au coût de production.

L’Etat se fait-il de l’argent grâce aux passeports biométriques ? Une étude de la Cour des comptes révèle que ce nouveau passeport, systématiquement délivré depuis un an, coûte 55 € à la fabrication alors qu’il faut s’acquitter d’un timbre de 89 € pour l'obtenir. Le prix est donc supérieur de 61% au coût de production, une marge que peine à justifier le gouvernement.

Le prix du passeport est passé de 60 à 89 euros quand il est devenu biométrique en juin 2009. A l’époque, le gouvernement justifiait cette hausse par les coûts supplémentaires engagée pour le nouveau titre qui nécessite en effet une photographie numérisée et de prélever les empreintes digitales. Masi les explications sont aujourd’hui différentes.

"L’Etat ne se fait pas de sous sur le passeport biométrique", assure Gérard Gachet, porte-parole du ministère de l’Intérieur. Il explique que le prix moyen est en réalité de 69 euros parce qu’il est moins cher pour les enfants. Et ajoute que la marge dégagée "a pour objectif de financer la future carte nationale d’identité électronique. Pour la mettre en place nous, avons besoin d’assurer à l’avance le financement. Elle sera en effet gratuite et concernera deux fois plus de Français", ajoute-t-il.

"L’enseignement de cette histoire, c’est que les ministères ne sont toujours pas capables d’effectuer une étude d’impact sur leurs projets", regrette dans Les Echos la sénatrice socialiste Michèle André, qui avait commandé le rapport. Elle juge le prix du passeport "abusif". Le gouvernement, lui, n’envisage pas d’abaisser le droit de timbre pour l’instant.