Panama Papers, l'enquête sur les paradis fiscaux qui ébranle le monde entier

  • A
  • A
Panama Papers, l'enquête sur les paradis fiscaux qui ébranle le monde entier
Des billets. Image d'illustration.@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Une enquête, menée pendant un an, a permis de mettre au jour les avoirs placés dans des paradis fiscaux par 140 personnalités. Et cela pourrait avoir des conséquences...

L'ESSENTIEL

"Panama Papers". Ces deux mots sont au centre de l'actualité depuis dimanche soir. Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), représenté en France par Le Monde et Cash Investigation (l'émission de France 2) ont commencé à publier une enquête planétaire sur 11,5 millions de documents.

Ces centaines de journalistes, issus de 107 rédactions du monde entier, ont révélé des avoirs dans les paradis fiscaux de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan, notamment des membres de l'entourage de Vladimir Poutine mais aussi dans le monde du sport. 

Les trois informations à retenir :

  • Une enquête inédite a été révélée dans la presse sur les paradis fiscaux

  • Les noms des présidents ukrainien, argentin et le Premier ministre islandais y sont cités

  • Des personnalités du football comme Lionel Messi et Michel Platini apparaissent aussi dans l'enquête

Comment s'est déroulée l'enquête ? Les révélations qui ont commencé à être publiées dimanche soir sont le fruit de près d'un an de travail pour les journalistes du Monde et des 106 autres médias de l'ICIJ. Ils ont dû éplucher au total quelque 11,4 millions de documents (pour un volume total de 2,6 téraoctets) provenant d'une source anonyme qui les a transmis au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Cela représente "plusieurs décennies de lecture jour et nuit si l'on veut aller d'un bout à l'autre de la base de données", commente le quotidien français, "sans compter la complexité de certains dossiers". Ces documents proviennent du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

Les révélations, qui couvrent une période de près de 40 ans allant de 1977 à fin 2015 - donc très récentes - mentionnent encore des affaires réalisées dans les paradis fiscaux par le père, aujourd'hui décédé, de l'actuel Premier ministre britannique David Cameron, ou par des fonctionnaires proches d'Hugo Chavez, l'ancien président vénézuélien, mort en 2013. Elles rappellent celles de WikiLeaks, site spécialisé dans la diffusion de documents secrets créé en 2006. 

Qui sont les personnalités citées ? Plus de 214.000 entités offshore sont impliquées dans les opérations financières dans plus de 200 pays et territoires à travers le monde, selon le consortium. Parmi les personnalités mentionnées dans les millions de documents figure notamment des associés du président russe Vladimir Poutine, l'argentier du régime syrien et cousin de Bachar al-Assad, mais aussi le président ukrainien ou le Premier ministre islandais. Côté français, les noms de Jérôme Cahuzac, Patrick Balkany et Michel Platini ont été retrouvés. La star du foot Lionel Messi serait également impliqué.


"Panama Papers" : Poutine, Messi, Almodóvar...ces personnalités citées dans l'enquête

Quel impact ? "Les documents montrent que les banques, les cabinets d'avocats et autres acteurs opérant dans les paradis fiscaux oublient souvent leur obligation légale de vérifier que leurs clients ne sont pas impliqués dans des entreprises criminelles", affirme l'ICIJ. "Cette fuite sera probablement le plus grand coup jamais porté aux paradis fiscaux à cause de l'étendue des documents" recueillis, estime Gérard Rylé, le directeur de l'ICIJ cité par la BBC. "Ces révélations montrent à quel point des pratiques nocives et la criminalité sont profondément enracinées dans les places offshore", selon Gabriel Zucman, un économiste de l'université de Californie à Berkeley cité par le consortium basé à Washington.