Les paiements en cash plafonnés dès mardi

  • A
  • A
Les paiements en cash plafonnés dès mardi
@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

BONNE IDÉE ? - Un résident français ne pourra plus payer au-delà de 1.000 euros en liquide.

Le gouvernement s’attaque au financement du terrorisme et au blanchiment d'argent. Michel Sapin l’avait annoncé en mars : à partir de mardi, un résident français ne pourra plus, lors d'un achat, payer en liquide des sommes supérieures à 1.000 euros, contre 3.000 euros jusqu’à présent. Bonne idée ? Pas pour tout le monde.

Un manque à gagner pour le luxe. Certains commerçants redoutent un manque à gagner énorme : 50 millions d’euros rien que pour la bijouterie-horlogerie, 500 millions pour l’ensemble du secteur du luxe, selon les calculs de Sandrine Marcot, présidente déléguée de l’union de la bijouterie-horlogerie.  "Une certaine catégorie de Français est habituée à payer de grosses sommes en liquide : maroquinerie, joaillerie... tout le luxe est concerné. Ce sera vraiment préjudiciable par rapport à d’autres pays européens", détaille cette professionnelle au micro d'Europe 1.

Des failles dans la mesure. D'autant que ce plafond de 1.000 euros ne règle pas tout. Pour le contourner, il suffit de multiplier les petits paiements. Autre faille dans le système : les casinos. Ils ne sont pas concernés par cette limite. Il suffit d'indiquer son identité, et l'on peut miser autant d’argent liquide que l'on veut. "Celui qui a réellement envie de blanchir de l'argent et qui fait parti d'un réseau a toujours les moyens d’utiliser des faux papiers d’identité, qui sont aujourd’hui très difficilement vérifiables", analyse sur Europe 1 le spécialiste du blanchiment Eric Vernier. "Ce n’est pas en vérifiant l’identité des personnes qu’on va faire grand-chose", renchérit-il.

Tout le monde n'est pas concerné. A noter enfin que ce plafond de 1.000 euros ne concerne que les résidents français. Les touristes étrangers, qui se déplacent parfois avec d'importantes sommes en liquides pour consommer, pourront toujours payer jusqu’à 15.000 euros en espèces.

Les règlements entre particuliers restent, pour leur part, exemptés de plafond. Les paiements de salaire en cash continuent également d'être limités à 1.500 euros par mois. Et l'on pourra encore verser jusqu'à 10.000 euros en liquide lors de transactions immobilières.