Les ministères qui seront à la diète

  • A
  • A
Les ministères qui seront à la diète
Le projet de loi des Finances 2013 doit être dévoilé vendredi en Conseil des ministres.@ MAX PPP
Partagez sur :

Le budget 2013 sera détaillé vendredi. Et tous les ministères n'écopent pas de la même peine.

Le serrage de ceinture, c'est vendredi. Le projet de loi des Finances 2013 doit être dévoilé en conseil des ministres. Et la boucle ne sera pas serrée de la même manière pour chaque ministère. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a envoyé cet été une lettre de cadrage portant sur la période 2013-2015. Le journal Les Echos se l'est procurée et l'a révélée la semaine dernière. Revue de détails.

Valls

© MAXPPP

Les ministères prioritaires. François Hollande avait promis pendant la campagne que des moyens supplémentaires seraient en priorité apportés à l'Education, la Justice et la Police, avec la création de 65.000 emplois supplémentaires.

Mais comme le fait remarquer le quotidien économique, ces derniers participeront tout de même à l'effort général. Ainsi, en 2013, le budget du ministère de l'Intérieur devrait reculer de 1%, ce qui devrait impliquer des baisses de fonctionnaires dans les préfectures. Une cure validée par Manuel Valls, soucieux d'être "responsable".
978x489 LeLab - Peillon en mouton pour protester à Saint-Nazaire

Les crédits de l'Education n'augmenteraient, eux, que de 0,6%, alors qu'ils progressaient d'un peu plus de 1,5% en moyenne les autres années. Selon Les Echos, le ministre Vincent Peillon a trop voulu s'imposer auprès de son collègue du Budget, Jérome Cahuzac. "Vincent Peillon aurait obtenu davantage s'il était entré dans la discussion avec moi", grommelle Jérôme Cahuzac, cité par le quotidien.

La Justice, par contre, s'en sort bien mieux, bénéficiant de créations de postes et d'une progression de ses crédits de 3%.

Marisol Touraine

© REUTERS

Les vrais gagnants. L'Outremer verra ses moyens progresser de 5 % en 2013, les Affaires sociales de 3,8 %, l'Emploi de 3 % , l'Enseignement supérieur et la recherche de 2,1 %.

Pour ce qui est des Affaires sociales par exemple, la ministre Marisol Touraine a "joué la bonne élève", raconte le quotidien Les Echos. "Elle arrive à Bercy pile à l'heure, chiffres et dossiers bien en tête. La discussion avec Jérôme Cahuzac s'engage, 'constructive', dit-elle, 'utile' répond-il. Une heure et demie plus tard, ils topent. Un compromis a été trouvé", décrit le quotidien.

Les perdants. Le ministère de l'Agriculture devrait être soumis à une sévère cure d'austérité, avec des crédits en baisse de 7,3%, après avoir déjà vu son budget baisser du même ordre cette année. Les crédits des Sports et de la Jeunesse, baissent de 5,3 %. Le Budget du ministère de la Culture se voit raboter de 3,6%. Ceux des ministères des Affaires étrangères et de l'Ecologie, enfin, reculeraient respectivement de 2,7% et 2%.
Cécile Duflot maxppp 930620 24.09.12

© MAXPPP

Le ministère de l'Egalité des territoires et du Logement devrait aussi faire face à une baisse de ses crédits, de 5,5%. Mais pour ce dernier, dirigé par Cécile Duflot, une nuance s'impose. Car si les crédits du ministère en lui même baissent de 400 millions, à 7,8 milliards, certaines dépenses seront financées autrement (droits tabacs pour les aides au logement, quotas carbone pour la rénovation thermique, etc.). Au final, les moyens du Logement devraient ainsi être préservés.

"Cécile Duflot m'a suggéré d'augmenter un impôt pour financer son budget et a refusé d'entrer dans la discussion. Elle est très forte pour parler de manière générale, en apnée", a commenté Jérome Cahuzac, cité par le quotidien économique.  "J'ai débattu point par point, mes e-mails en témoignent. Mais la réalité, c'est qu'il trouvait fatigant d'avoir à s'abaisser à passer du temps avec une souillon comme moi", a ironisé, de son côté, Cécile Duflot.

Et Bercy? Le ministère de l'Economie et des Finances, auquel est rattaché le Budget de Jérôme Cahuzac, voit ses crédits diminuer de 1,2% l'an prochain. "Tout le monde fait un effort", a réagi le ministre Pierre Moscovici, dimanche sur France 3. "C'est difficile" mais "c'est indispensable".

978x489 LeLab - Heures sup' : Matignon et l'Elysée ont désavoué Bercy

Reste que d'ici trois ans, la donne risque de changer. Et certains ministères devraient voir leurs courbes s'inverser. Si l'Emploi a obtenu une hausse pour 2013, ses crédits devraient ainsi diminuer en 2014, de -1,3 % par rapport à 2012.  Les crédits des Sports et de la Jeunesse, s'ils baissent de 5,3 % en 2013, doivent en revanche progresser de 14 % d'ici à 2015. L'Agriculture (-10,2 % par rapport à 2012), la Culture (-5,5 %), l'Economie (-4,3 %) et l'Ecologie (-3,5 %) continueront, eux, leur diète.