Les mesures de Hollande pour développer l'attractivité de la France

  • A
  • A
Les mesures de Hollande pour développer l'attractivité de la France
François Hollande a dévoilé certaines mesures de son plan pour rendre la France plus séduisant.@ MaxPPP
Partagez sur :

SÉDUCTION - Le chef de l’État a dévoilé une série de mesures pour attirer les investisseurs étrangers.

Le rendez-vous. "Nous n'avons pas peur des capitaux qui viennent s'investir en France, nous ne voulons pas nous protéger", a lancé François Hollande lundi, en présentant les conclusions du "conseil stratégique de l'attractivité" de l'économie française réuni à l’Élysée. Après avoir reçu au palais présidentiel une trentaine de dirigeants de groupes industriels et de fonds d'investissements internationaux, le chef de l’État a dévoilé certaines mesures de son plan pour rendre la France plus séduisante.

Une garantie de stabilité fiscale. "La décision la plus attendue", pour reprendre les termes du chef de l’État, a pour objectif "d'assurer la stabilité des normes et des mécanismes fiscaux". Comment ? Les entreprises, étrangères ou non, pourront valider avec l'administration françaises les normes et mécanismes fiscaux qui accompagneront leurs investissements, avec la garantie qu'ils n'évolueront pas dans le temps.



Les "normes" administratives seront également allégées. Selon Le Monde, le gouvernement lancera dès 2014 "une déclaration sociale unique permettant de traiter avec l'administration plus d'une trentaine de procédures concernant les salariés".

Une aide aux start-up. Les start-up étrangères devraient par ailleurs disposer d'un guichet unique pour leurs démarches. Il les aidera notamment à trouver des financements et pourra débloquer jusqu'à 25.000 euros d'aide. Un "visa start-up", valable quatre ans, va également être mis en place.



Les entrepreneurs qui viennent régulièrement en France pour leurs affaires auront également droit à des visas de longue durée, soit cinq ans. La durée d'obtention de ces visas devrait également être drastiquement raccourcie, de plusieurs semaine à 48 heures.

Un "passeport talent". Outre le "visa start-up", François Hollande a promis la création d'un "passeport talent". Le document offrira une durée de séjour en France de quatre ans pour les jeunes diplômés qualifiés, les chercheurs, les investisseurs, les mandataires sociaux et les travailleurs hautement qualifiés.

Enfin, les étudiants et chercheurs étrangers bénéficieront d'une carte de séjour dont la durée sera équivalente à celle de leurs études.

Une agence pour promouvoir la France. L'Agence française des investissements internationaux et Ubifrance, l'organisme qui accompagne les entreprises françaises candidates à l'export, vont fusionner en une seule agence destinée à "vendre" la France à l'international. "Cet outil de promotion de la France regroupera donc 1.500 personnes avec un budget de 200 millions d'euros et un réseau de 65 pays où nous sommes représentés" et "un quart des chefs d'entreprise participant au conseil d'administration seront des dirigeants des filiales étrangères implantées en France", a précisé le chef de l’État.