Les loyers en baisse dans les grandes villes

  • A
  • A
Les loyers en baisse dans les grandes villes
@ Maxppp
Partagez sur :

INFO E1 - Une grande ville sur trois a vu le prix des loyers diminuer depuis le début de l'année.

L'info. Il n'y a pas que le prix de l'immobilier à l'achat qui baisse. Selon les résultats du baromètre Clameur, révélé mercredi matin par Europe 1, les loyers aussi sont orientés à la baisse dans les grandes villes de France depuis le début de l'année.Une grande ville sur trois ressent ce phénomène, avec par exemple -2,4 % à Nice, -1,5 % à Bordeaux, -3,5 % au Havre ou encore -3 % à Rennes. Même à Paris, le niveau des loyers a diminué de 1,3 % depuis le début de l'année. D'après cette étude, ce ne sont pas tant les studios qui sont concernés que les logements de deux pièces et plus.

>> A LIRE AUSSI : Réquisitions de logements : un bilan mitigé

Tendance à la modération. A fin mai, la hausse des loyers atteint ainsi + 0,5 % en rythme annuel, moitié moins que l'inflation sur la même période. Unchiffre en droite ligne avec la tendance des dernières années : avec la crise économique, la hausse des loyers a été plutôt modérée, à peine 1,5 % en moyenne par an, soit moins que l'inflation. Un chiffre à comparer avec la période 1998/2006, quand cette même hausse atteignait plus de 4 % chaque année.

Les déménagements en cause. Michel Mouillart, professeur d'économie, analyse pour Europe 1 les raisons de cette baisse. Selon lui, elle s'explique avant tout par la dégradation générale de l'économie : "le chômage augmente, le pouvoir d'achat diminue, tout cela n'incite pas les familles à déménager", estime-t-il. En effet, depuis le précédent baromètre, le nombre de déménagements a diminué de 3 %. Or, ce sont ceux-ci qui contribuent à la hausse des loyers. Tant que son locataire ne change pas, un propriétaire ne peut augmenter son tarif que dans la limite de l'indice général des loyers, calculé par l'Insee. Quand l'occupant change, en revanche, le montant peut être augmenté plus significativement.