Les investisseurs étrangers plébiscitent les réformes de Macron

  • A
  • A
Les investisseurs étrangers plébiscitent les réformes de Macron
L'optimisme est de retour chez les investisseurs étrangers en France, selon un sondage publié mercredi. Image d'illustration. @ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

La loi Travail notamment "a rassuré" les entreprises étrangères implantées en France, selon le président de Siemens en France.

L'optimisme est de retour chez les investisseurs étrangers en France, qui plébiscitent les réformes mises en oeuvre dans l'Hexagone depuis l'élection d'Emmanuel Macron, a estimé mercredi le président de Siemens en France, lors d'un événement sur l'attractivité française.

Macron, un "soulagement" L'élection d'Emmanuel Macron a été "accueillie avec beaucoup de soulagement par nos maisons mères", a rappelé Peter Bichara, devant plusieurs dizaines de dirigeants de sociétés étrangères réunies au Conseil économique, social et environnemental (Cese) pour la douzième édition des États de la France. "En écartant les démons souverainistes et populistes, la France a fait un choix décisif en matière d'attractivité", a-t-il ajouté.

La loi Travail "a rassuré". Le dirigeant a indiqué que la réforme de la loi du travail avait "rassuré" les entreprises étrangères implantées en France. Ces dernières "saluent une trajectoire très favorable", applaudissant la baisse progressive de l'impôt sur les sociétés, la flat tax, la diminution des charges et la cession d'actifs pour financer l'innovation. Il a aussi salué "l'amélioration du régime des impatriés, les simplifications à l'attention du secteur financier depuis le Brexit" et l'annonce de la fin de la surtransposition des directives européennes. "Ces mesures répondent toutes à nos attentes", a-t-il déclaré.

Attractivité. Selon un sondage Ipsos réalisé à l'occasion de cet événement auprès de 200 responsables de sociétés étrangères de plus de 250 salariés implantées en France, 60% d'entre eux ont le sentiment que le pays est attractif pour les entreprises, contre 46% l'an dernier. Par ailleurs, 95% des personnes interrogées pensent que "les réformes engagées par le gouvernement au cours des six derniers mois pour améliorer l'attractivité de la France vont dans le bon sens".