Les grandes surfaces subissent la crise

  • A
  • A
Les grandes surfaces subissent la crise
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Les ventes en supermarchés ont connu un sérieux frein en novembre.

La crise touche aussi la grande distribution. Au mois de novembre, les ventes non-alimentaires ont subi un brusque arrêt dans les grandes surfaces. Une baisse de près de 6% de chiffre d'affaires a été constatée, selon l'institut LSA Nielsen. Une première depuis trois ans et la crise des subprimes aux Etats-Unis.

Le pouvoir d'achat actuel, en berne, a pour conséquence directe d'influencer la consommation des Français. Ils achètent moins d'ordinateurs, de jeux vidéo, de lave-linge et même de vêtements. Seul secteur qui n'est pas touché par ces coupes budgétaires : l'alimentaire.

- 10% sur les plats cuisinés

C'est sans doute la première traduction de la crise. Le client réoriente ses achats vers l'utile plutôt que le futile. Une tendance confirmée par le panel de consommateurs Kantar Worldpanel. Ainsi, les plats préparés subissent une baisse de 10% des ventes, pendant que les produits de base, pâtes et riz, connaissent une hausse de 3% des achats.

Idem pour les conserves de légumes qui se maintiennent (+0,2%). Autre fait parlant : la vente des petits pots pour bébé a chuté de 14% en octobre. Les parents préfèrent acheter moins cher des légumes frais et les cuisiner.

Dans les supermarchés, outre les produits de première nécessité, les marques de distributeurs (MDD) ont connu une hausse conséquente de leurs ventes, selon Kantar. Chez U par exemple, les produits U ont connu un rebond pendant que les marques nationales perdent des parts de marché.