Les Français travaillent moins que leurs voisins ? Pas si simple…

  • A
  • A
Les Français travaillent moins que leurs voisins ? Pas si simple…
@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

INFOGRAPHIE - Les dernières statistiques d’Eurostat ne sont pas flatteuses pour la France mais elles ne disent pas tout.

Comme si cela ne suffisait pas. En plus des grèves, des violences entre hooligans ou encore du niveau élevé du chômage, la France se retrouve une nouvelle fois pointée du doigt par les derniers chiffres d’Eurostat. Sa dernière étude sur le temps de travail montre en effet que les Français sont ceux qui travaillent le moins d’heures dans l’année en Europe. De quoi raviver le "French bashing", sauf que ces statistiques doivent être nuancées : le temps passé au bureau est une chose, être efficace en est une autre. Et à ce petit jeu-là, la France s’en sort bien mieux.

La France, bonnet d’âne du temps passé au bureau. Les chiffres publiés par Eurostat et repris dans une étude Coe-Rexecode, publiée mercredi, ont de quoi inquiéter. En 2015 comme en 2014, la France est le pays de l’Union européenne qui a passé le moins de temps à travailler : 1.646 heures par an et par personne occupant un poste à temps plein, loin derrière la moyenne européenne, qui est de 1.857 heures par an.

A titre de comparaison, les Italiens travaillent 130 heures de plus par an, les Allemands 199 heures supplémentaires par an et les Britanniques 228 heures de plus. Au final, cette comparaison dresse la carte d’une Union européenne où l’on travaille moins dans les pays nordiques et en France, tandis que les anciens membres du bloc communiste sont les plus assidus au travail.

Un classement inversé en termes de productivité. Ces chiffres ne disent cependant pas tout : comment expliquer que la France soit encore la sixième puissance économique mondiale tout en passant si peu de temps au bureau ? Tout simplement parce qu’il faut aussi prendre en compte l’efficacité des travailleurs : en clair comparer la richesse produite pour chaque heure travaillée. En effet, se fier au seul temps passé au travail peut être trompeur : sous cet angle, les Mexicains sont les plus besogneux de toute l’OCDE, avec 2.226 heures par an au travail en 2012. Sauf qu’ils sont aussi les moins productifs des pays développés, avec 19,2 dollars générés par heure. A l’inverse, les Français sont plus efficaces : s’ils passent 33% de temps en moins au travail, leur productivité est en revanche trois fois plus importante.

Eurostat étudie également la productivité des travailleurs européens et a mis à jour mercredi son classement des Etats européens. Et cette fois-ci, les résultats sont diamétralement opposés à son classement en fonction du temps passé au travail : la France passe de la dernière à la cinquième place, tandis que les pays qui travaillent le plus longtemps se révèlent être souvent les moins productifs. C’est notamment le cas de la Roumanie, qui donne l’impression de passer sa vie au travail avec 2.080 heures par an, mais figure en avant-dernière position en termes de productivité. Et ce n’est pas un cas isolé puisque de nombreux Etats qui font figure de bons élèves en termes d’heures passées au travail se retrouvent en queue de peloton lorqu’on raisonne en termes de productivité : c’est notamment le cas de la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, Chypre ou encore l’Estonie.