Les Français n'en finissent pas de vider leur Livret A

  • A
  • A
Les Français n'en finissent pas de vider leur Livret A
Partagez sur :

Pour le troisième mois consécutif, les retraits ont été supérieurs aux dépôts en juillet. Faute de rémunération suffisante.

Créé en 1818, il était surnommé "le placement préféré des Français". Le Livret A n’a pourtant plus la cote. Pour le troisième mois consécutif, en juillet, les sommes retirées par les épargnants ont été supérieures aux sommes déposées. Le solde est ainsi largement négatif à -1,3 milliard d’euros. Sur les trois derniers mois, le manque est même de 4,8 milliards d'euros.

Pourquoi un tel désamour ? Le Livret A ne rapporte tout simplement plus assez. Son taux de rémunération, ainsi que celui du Livret de développement durable, l’ex-Codevi, est passé de 4% début février à 1,25% début août. Sans l'intervention du gouvernement, le taux se situerait même actuellement à 0,25% selon la formule de calcul prévue par la loi.

Du coup, face au Livre A affaibli, ce sont les produits d’épargne à plus long terme qui tirent leur épingle du jeu. 5,7 milliards d’euros ont ainsi été placés sur des assurances-vie, soit une hausse de 12%.

> Les doublons de Livret A dans le collimateur de Bercy