Les expulsions suspendues pour l'hiver

  • A
  • A
Les expulsions suspendues pour l'hiver
Partagez sur :

La trêve hivernale des expulsions débute, comme tous les ans, le 1er novembre.Un répit pour des dizaines de milliers de ménages.

Début de la trêve hivernale ce 1er novembre.Les associations se saisissent de cette date symbolique pour rappeler qu'en 2008 il y a eu 11.294 expulsions effectives avec le concours de la force publique. Un chiffre en augmentation de plus de 150% en dix ans, souligne la Fondation Abbé Pierre. Selon la Fondation, qui a mis en place depuis le 1er juin dernier une plate-forme téléphonique pour prévenir les expulsions locatives, 1,8 million de ménages ont des difficultés à s'acquitter de leur loyer et, parmi eux, 500.000 sont aujourd'hui en situation d'impayés.

La crise financière mondiale et ses conséquences sur tous les secteurs, notamment l’immobilier, aggravent encore la situation. Ainsi, l'année 2009 s'annonce comme la pire depuis 11 ans pour la construction en France, au vu du nouveau recul des mises en chantier de logements neufs au troisième trimestre.

La loi DALOpeine à s’appliquer selon les associations. En juin, plus de 7.000 ménages pourtant désignés comme prioritaires pour un logement n’avaient pas reçu d’offre dans le délai légal. Jeudi, Xavier Emmanuelli, président du Comité de suivi du Dalo (Droit au logement opposable) a alerté le gouvernement "sur le non-respect de la loi" de mars 2007, qui fait obligation à l'Etat de trouver un logement ou un hébergement aux personnes qui en font la demande, sous peine de recours en justice si l'Etat s'avère défaillant.

Les associations de soutien aux tsiganes, gens du voyage et Roms ont également milité ces dernières semaines pour que la trêve hivernale s'applique à l'habitat mobile pour ne pas ajouter une autre discrimination à celles que subissent déjà ces populations.