Les États-Unis vont rouvrir leurs portes aux importations de bœuf français, sous embargo depuis 1998

  • A
  • A
Les États-Unis vont rouvrir leurs portes aux importations de bœuf français, sous embargo depuis 1998
Les États-Unis reconnaissent l'équivalence des systèmes de contrôle de production sur leur territoire et en France.@ OLIVIER MORIN / AFP
Partagez sur :

Le bœuf français n'a plus droit de cité aux États-Unis depuis la crise de la vache folle en 1998.

La fin de près de 20 ans d'embargo ? Les autorités américaines ont décidé de rouvrir leurs portes aux importations de bœuf français, pour la première fois depuis l'imposition d'un embargo en 1998 consécutif à la crise de la vache folle en Europe, a indiqué vendredi soir le ministère de l'Agriculture.

Dans un courrier reçu jeudi au ministère à Paris, les États-Unis ont reconnu une équivalence entre les systèmes de contrôle de production français et américains, ouvrant de facto la porte à des importations de bœuf français. "C'est un premier pas dont on se félicite, mais cela ne veut pas dire que les exportations vont commencer demain", en raison des nombreuses formalités administratives qui restent à mener, a tempéré le ministère. 

Réouverture progressive au marché européen. Les mesures d'interdiction allaient "au-delà des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé animale  (OIE)" et le boeuf européen "est donc sûr pour les consommateurs", rappelle un communiqué de la Commission européenne. La reprise effective des exportations de bœuf français vers les Etats-Unis nécessitera notamment de définir des modèles de certificats sanitaires à l'exportation. 

Le département de l'Agriculture avait annoncé en janvier 2015 la réouverture progressive du marché américain à la viande bovine en provenance de l'Union européenne. L'embargo américain a depuis été levé pour l'Irlande, la Lituanie et les Pays-Bas.