Les Etats-Unis acceptent (enfin) le jambon de Bayonne !

  • A
  • A
Les Etats-Unis acceptent (enfin) le jambon de Bayonne !
Photo d'illustration. Un boucher expose des jambons, à Bayonne.
Partagez sur :

MÉFIANCE - Après quatre ans d'attente d'un agrément, Delpeyrat va vendre du jambon aux Américains. 

Les agriculteurs américains nettoient leurs poulets avec du chlore, élèvent les bovins avec des hormones et font pousser du maïs OGM sous licence Monsanto. Ce qui n'empêche pas les autorités de l'Oncle Sam de se montrer très pointilleuses sur le contrôle qualité des produits qui viennent de l'étranger, même les plus reconnus. Pour preuve : le jambon de Bayonne vient tout juste d'arriver sur le marché aux Etats-Unis, après un long parcours du combattant.

La commercialisation du jambon de Bayonne a en effet démarré aux Etats-Unis cette semaine, après cinq ans de travail pour obtenir l'agrément sur ce marché très difficile à pénétrer pour les produits français à base de viande. "Les premiers jambons sont arrivés sur le sol américain (...) C'est la première fois que l'on vend du jambon de Bayonne aux Etats-Unis", s'est réjoui mardi Dominique Duprat, directeur général adjoint de la marque Delpeyrat.

Une forteresse pour les viandes européennes. L'accès au marché américain pour les produits carnés français est techniquement très difficile car "il n'y a pas reconnaissance automatique de l'agrément; il faut suivre tout un processus de mise en conformité avec la réglementation américaine", explique-t-on à la Direction générale de l'alimentation (DGAL).

Les Américains exigent notamment "la présence quotidienne d'inspecteurs d'État dans les établissements de transformation tels que ceux qui produisent du jambon de Bayonne alors que le système européen est basé sur une inspection à des fréquences plus espacées basées sur une analyse des risques", ajoute la DGAL.

Les Américains aiment le jambon cru. Après quatre ans d'attente, les jambons de Bayonne, pourtant estampillés Indication géographique protégée (IGP), signe de qualité en Europe, avaient obtenu dans leur ensemble l'agrément pour l'export vers les Etats-Unis en juillet 2014. Il a ensuite fallu attendre un an, temps de séchage du jambon, pour pouvoir les vendre. Delpeyrat, qui revendique 70% de la production française, est la première entreprise à les commercialiser outre-Atlantique. Les Américains sont pourtant friands de jambon crus : ils sont ainsi  les premiers consommateurs de jambon de Parme au monde, à hauteur de 2.500 tonnes par an.