Les épargnants se ruent vers l'or

  • A
  • A
Les épargnants se ruent vers l'or
L’or a atteint un record historique mercredi à près de 1.580 dollars l'once@ REUTERS
Partagez sur :

La valeur refuge profite de la crainte de contagion de la crise de la dette au sein de la zone euro.

De sommet en sommet. Porté par les fortes inquiétudes sur les dettes souveraines en zone euro, l’or a atteint un record historique mercredi à près de 1.580 dollars l'once. Les investisseurs, même modestes, se tournent de plus en plus vers cette valeur refuge.

Depuis le début de la crise financière de l’automne 2008, c’est la troisième poussée importante pour le métal jaune. La première a été enregistrée lors de la faillite de Lehman Brothers. La deuxième a accompagné la première alerte sur la Grèce en 2010, enfin aujourd’hui elle fait suite au risque de contagion d’autres pays de la zone euro.

"On a observés entre mardi et mercredi, une poussée très importante de la valeur de l’or qui fait que le lingot a pris plus de 1.000 euros en 24 heures", a souligné sur Europe 1 François de Lassus de CPoR Devises.

Le besoin de sécurité

"On est passés à 36.770 euros alors qu’on était à 35.680 la veille. Il est trop tôt pour dire si on assiste véritablement à un phénomène majeur. Ce qu’on peut dire simplement, c’est que les dettes souveraines font que les particuliers aujourd’hui veulent se porter sur des produits tangibles, solides et sécuriser une partie de leur portefeuille", a-t-il conclu.

Le phénomène est loin de se cantonner aux propriétaires de gros portefeuilles. Les épargnants plus modestes s’y mettent aussi comme en témoigne l’engouement depuis près d’un an pour les lingotins de 50 grammes et de 100 grammes à respectivement 1.915 euros et 3.815 euros pièce. Quant aux lingots d’un kilo, leur valeur frôle maintenant les 37.000 euros.