Les entreprises au ralenti pendant la trêve des confiseurs

  • A
  • A
Les entreprises au ralenti pendant la trêve des confiseurs
@ MLADEN ANTONOV / AFP
Partagez sur :

La période entre Noël et le jour de l'An est l'une des plus calmes de l'année au niveau de l'activité économique.

Les entreprises vont tourner au ralenti toute la semaine. Un chiffre résume très bien le phénomène : celui de notre consommation d'électricité. Aux heures de pointe, les Français vont consommer en moyenne cette semaine 7.000 mégawatts de moins qu'avant Noël et qu'après la rentrée de janvier. C'est l'équivalent de trois fois la consommation du Grand Paris.

Pendant cette période, beaucoup d'entreprises imposent à leurs salariés une semaine de vacances. C'est aussi souvent le cas au mois d'août, traditionnellement très calme. Sauf que le mois d'août est une tradition plus française, alors que la trêve des confiseurs a une dimension mondiale. " Mis à part les secteurs liés aux fêtes, tels que le tourisme, le commerce, la restauration et l'hôtellerie, l'immense majorité de la planète est à l'arrêt, faute d'interlocuteurs avec qui travailler", estime Jean-Christophe Sciberras, le Directeur des Ressources Humaines du groupe de chimie Solvay. "Quand vous êtes une entreprise, vous avez des clients, des fournisseurs, des filiales. Si les trois quarts ne sont pas là, avec qui pouvez-vous travailler ?", précise-t-il.

L'expression "trêve des confiseurs" est apparue vers 1875, lors d'un accord entre parlementaires, pour se mettre d'accord pour ne soulever aucune question irritante entre Noël et Nouvel An.